Infos - Benin et le planning familial

Nouvel article

Mairie de Fonbeauzard

Place Simon Montariol

BP 90223

31142 Saint Alban

Tel : 05.61.70.23.38

Fax : 05.61.70.87.96

 

Horaire d'ouverture de la Mairie :

Du lundi au vendredi de

8h30 à 12h30 et 13h30 à 18h00

 

Permanence C.C.A.S :

Mme Betty Saintenac vous reçoit le

mardi de 9h00 à 12h30 et le jeudi de 14h00 à 17h30

Tel : 05.61.70.77.66

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Info - Le Benin et le planning familial

 

Thématique importante : le Bénin se dote d’une feuille de route sur le dividende démographique pour mettre sa croissance démographique au profit du développement.

 

D’ici à 2030, la population mondiale devrait atteindre 8.3 Milliards d’habitants concentré majoritairement en Afrique, au Moyen Orient et en Inde. Au Bénin, la croissance démographique s’élève à 3.2% par an, et le pays peine à atteindre sa transition démographique[1]. Le taux de fécondité est encore très important (4.9 enfants par femmes) et le taux de mortalité élevé (7.7 pour mille). Ceci induit un fort taux de dépendance démographique à hauteur de 126 dépendants pour 100 actifs potentiels (20-64 ans) soit le double de la moyenne des pays émergents.
Ainsi, le contrôle de la croissance de la population est un enjeu majeur afin d’assurer le développement du pays. Les mutations démographiques à l’œuvre modifient la demande et l’offre sur les marchés. D’ici à 2050 la part de la population en âge de travailler (15-64 ans) devrait tripler, le bénin devra alors créer des emplois afin d’absorber cette force vive (18 millions/an en moyenne jusqu’en 2035 en Afrique)[2]. D’autre part, dans le secteur éducatif au Bénin, les effectifs tendent à doubler voire tripler d’ici à 2030 (effectifs du secondaire croissent de 13% par an) et induit des enjeux importants en termes d’infrastructures, de ressources humaines et de formation professionnelle.
De manière générale, l’enjeu démographique sous-tend des transformations sociétales (augmentation de l’espérance de vie, urbanisation croissante, etc.) et des modèles sociaux à revoir (faible prévalence contraceptive, nuptialité précoce, offre éducative et marché de l’emploi limités etc.) sur lesquels l’Etat béninois doit s’engager afin d’enrayer les conséquences néfaste sur le développement du pays.

http://aimf.asso.fr/Initiative-pour-l-amelioration-des-services-urbains-cles-dans-les-secteurs-1378  

www.aimf.asso.fr